dimanche 14 avril 2019

Amicalement votre

Je vous disais dans cet article comment j'essaye de faire amis amis avec la nature.
Je continue à me documenter en continue.
L'autre jour à la bibliothèque, je suis tombée sur un super livre:

Plantes vagabondes et mauvaises herbes !
 
Ce livre me motive encore plus à respecter ces plantes que l'on appelle " mauvaises" mais qui apportent beaucoup.
Si vous n'êtes pas encore dans cette mouvance, il vous réconcilier avec ce plantes!
 
Comme il date de 2005, je ne sais pas si on peut encore le trouvera en librairie.
Mais pour vous chers "fidèles" lecteurs et lectrices, je vous propose un petit résumé de ce que j'ai lu!
 
  1. Le pouvoir curatif des "mauvaises herbes": Elles ne sont pas là pour ennuyer le jardinier. Elles font juste leur boulot ( qui n'est pas de nous emm..."). C'est bien connu la nature a horreur du vide et ces plantes l'ont bien compris! Un sol laissé à nu, se fragilise, il subit le gel, la pluie, la chaleur... Alors quand on veut le couvrir on va acheter des plantes courantes! Arrêtons de nous ruiner, laissons faire la nature. Ces plantes agissent comme un pansement naturel, et le protègent des intempéries.
          - Elles augmentent aussi la fertilité de la terre : leur racines profondes et sinueuses améliorent la structure du sol, et ramènent les nutriments à la surface.
 
           - les tiges retiennent les feuilles mortes et autres matières organiques qui font un très bon humus nourrissant pour le sol. Les feuilles mortes tombées, sont enfouies dans le sol par les vers.
 
2. Elles nous apprennent beaucoup sur le sol ( je vous en avais déjà parlé ici):
- Elles poussent généralement sur les sols acides et neutres
- là où il Ya peu de mauvaises herbes sur un terrain où vous prévoyez de cultiver; vous aurez beaucoup de travail pour améliorer la terre ( elles travaillent pour nous).
- La où les adventices ont disparues, la vie aussi n'est plus: moines de mauvaises herbes = moins d'insectes ( vous connaissez la suite).
 
3. La nature n'a pas besoin de nous pour se reproduire:
- certaines plantes par le formes légères, se disséminent par le vent qui les emmène plus loin.
- D'autres sont " auto stoppeuses " , vous savez celles qui s'accrochent à vos vêtements. Si vous n'en voulez pas dans votre jardin, secouer vos vetement avant.
- D'autres par leur racines étalées, profondes, se multiplient. On veut alors les arracher à la buche, mais on s'épuise pour rien, car on remonte à la surface et donc au contact de la lumière des graines enfouies qui repoussent rapidement. Pour les réduire sans s'"épuiser, le mieux c'est le paillis, on cache la lumière.
 
4. Comment vivre avec? En fait la meilleure cohabitation, c'est l'acceptation ( un peu comme en méditation, plus on lutte contre une pensée plus elles revient). Laissons leur une place.
En comprenant leur bénéfices, leur intérêts , leur fonctionnement on apprends à mieux les gérer.
 
- c'est une sources de nourritures pour les insectes et un refuges l'hiver :  des tiges creuses, des feuilles au sol, des tas de bois seront de bons hotels à insectes naturels, sans efforts.
 
- leur germination nous indique que le sol est chaud, et que c'est le moment de faire des semis!
 
- elles font de très bons paillis provisoires.
- Elles nous indiquent la qualité du sol, les excès, les manques, on peut ainsi mieux gérer nos semis.
 
5. Prévenir et contrôler :
- identifier et connaître le cycle
- ne jamais laisser un sol nu: paillis, engrais vert
- faites un plan, pour savoir oùvopus semer, où vouslaisser les plantes.
 
6 .Qu'en faire :
- Déracinées en gardant les racines, au compost, elles permettent recycler les nutriments.
- mises à sécher, et réutilisées plus tard elles font un très bon paillis provisoires.
- Certaines peuvent être transformées en purins
- D'autres ce mange, servent cosmétiques, ou soin
 
 
Voila, j'espère que cet article vous donnera une autre vision sur ces plantes.
 
 
 

 
 

1 commentaire:

  1. Merci pour cet excellent article qui, même s'il est un ''résumé'', est très instructif, nous rappelant que la merveilleuse Nature, si complexe, a tout prévu...

    RépondreSupprimer

Ajouter votre cailloux

En harmonie avec mon cycle

Je le disais déja dans cet article, j'ai poursuivi la routine que je m'etais lancée à ce moment pour les pèriodes rouges, ajusté cer...