dimanche 16 décembre 2018

Sortir de ma bulle...Pour me sentir bien.


Ça peut paraître paradoxale mais en fait c'est presque indispensable.
Partout sur le net, on voit des articles sur le hygge , le cocooning . c'est vrai ça fait du bien e se retrouver dans son cocon. Mais pour moi i y a un temps pour tout.
D'ailleurs si on décortique bien la philosophie des danois , l'un des éléments c'est e se retrouver enter amis en petit groupe. D'où l'important de savoir bien s'entourer. Parfois même on est mieux avec des amis qu'avec certains membre de sa famille.
Bref, la où je veux en venir c'est que les deux se complètent, on ne peut pas rester tout le temps " enfermé; il faut aller vers les gens, vers ses amis, vers d'autres qui peuvent apporter du positif. D'un autre coté on a besoin aussi de moment à soi . Le tout est de savoir équilibrer et identifier ses moments pour y répondre avec justesse.

Depuis que j'ai appris à identifier les 4 phases de mon cycle , j'arrive de mieux en mieux  à faire les bons choix au bon moment, et respecter mon rythme biologique. C'est devenu crucial pour moi.
Ensuite sur mon bujo, je planifie ses moments, ce qui me permet d'avoir l'esprit libre par la suite .

Ayant aussi identifier mes besoins j'ai donc vite repérer que la rencontre, l'échange le partage, la vie associative qui correspond à mes valeurs étaient des éléments à prendre en compte pour me sentir bien. Dans ces moments là, je me sends en phase avec moi, tout en étant avec d'autres.
Participer à la vie d'une association, aider me font sentir que mon univers n'est pas restreint, et que le champ des possibles est vaste. C'est construire ensemble quelques choses, qui rends fier. C'est bien d'arriver seul à faire quelque chose, mais je pense que faire partie d'un projet et encore plus motivant, et enrichissant.
Quand on manque de confiance en soi, c'est ce genre d'activité qui booster plus qu'autre chose. Et le deuxième " effet" kisscool" ,c'est que plus vous aller vers les autres, vous partager vos idées , envies, plus des portes s'œuvrent. Ça se dépends comme une tache d'encre sur un buvard. Vous pensiez être seule, et vous rencontrez plein de gens qui vous ressemblent, qui peuvent vous aider à avancer.
C'est gagnant-gagnant en plus, car tout le monde en tire des bénéfices. Pas de scrupule, sur le bien fondé de votre action, elle n'est pas tournée que sur vous.
C'est un phénomène, qui se produit sans qu'on s'en rende compte, ou après coup: plus on aide, on échange, plus on se sent bien. En tout cas chez moi c'est comme ça que ça marche. Je ne peux pas rester longtemps seule dans mon coin à cogiter.
Je suis engagée dans quelques associations, qui chacune m'apporte du positif. La plus belle preuve, ce sont les licornes: j'y suis entrée pour partager une démarche avec d'autres trouver des pistes, et j'a trouvé une communauté qui est comme une seconde famille; avec de la bienveillance de l'entre aide, des encouragements et des pistes incroyables! Cette énergie, m'a conduite à créer le groupe des marraines, qui accompagnent les nouvelles dans leur démarche; je suis moi même marraine, car je ne pouvais pas  tout garder pour moi, et aider , guider celles qui ont besoin avait du sens .

Alors pour moi quand je pense à mon bien être, ça prend nécessairement en compte cette part sociale.
Comme, je le disais plus haut: j'ai aussi mes moments cocooning : le matin au réveil pendant le petit déjeuner, juste après avant de me lancer dans la routine maison, après manger et les quelques jours où mon cycle m'impose le repos et le calme; je me réserve alors une journée ou deux rien que pour moi Mais une fois ces moments passés, j'essaye de retrouver du social. Du coup ,il vrai que quand je fais mon planning, je pense d'abord à moi( personnel, associatif, culturel), et je calle les autres ensuite, mais ce n'est jamais disproportionné, j'ai de toute façon aussi de la pace pour les amis.

Voila , ce n'est que mon point de vue, il ne faut surtout pas le prendre comme un conseil absolu. Mon seul conseil, c'est de savoir écouter son corps et son cœur. Ils sauront vous dire ce dont ils ont besoin.
.
"Se lancer dans l'altruisme c'est s'échapper de prison, s'affranchir de l'égo" Alexandre Jollien

dimanche 9 décembre 2018

J'ai (re)trouvé la pratique qui me fait du bien

Il y a  4 ans Grace à la ressourcerie de mon quartier à Paris, je découvrais le Qi gong. Je l'ai fait tous les dimanche pendant 3 ans. Puis l'été 2017,j'ai gouté au yoga Kundalini, au retour , à la rentré j'ai voulu poursuivre. Seulement pas question e s'inscrire dans un cours à l'année, on déménageant en 2018. Alors j'ai cherché sur YouTube, j'ai trouvé une chaine pas mal, qui proposait plusieurs type de yoga. J'avais trouvé une formule qui m'allait. Mais ça n'a duré qu'un an et encore pas régulièrement.
Surement trop physique pour moi, j'en' ai pas retrouvé exactement le yoga Kundalini.
En arrivant en Loire Atlantique, dans la ville où nous sommes, j'ai fait la connaissance d'une prof de yoga doux, j'y vais une fois par semaine.
Je voulais aussi continuer chez moi, je reproduise les exercices, le rythme me convient, j'y trouve aussi un sens.
Je voulais aussi une pratique qui soit à l'écoute de mon corps, ses besoins.
ET cet automne, dans l'optique de me mettre en accord avec les saisons, je suis retombée sur un site que je suivais en faisant du qi gong, qui explique en détail le qi gong au fil des saisons: l'alimentation, la respiration, les exercices, les organes à travailler.
Je me suis alors rappelé les cours que je suivais à Paris. Tout m'est revenu, même les sensations de bien être après les cours. On faisait cela le dimanche matin, et je passais la semaine paisible, sans gros soucis de santé. J'ai même traversé l'hiver sans soucis.

J'ai alors cherché dans les associations des cours à proximité, mais sans voiture pas évident, alors j'ai recherché dans mes archives ce que j'avais mis de coté sur qi gong;
J'ai retrouvé une chaine YouTube, où il Ya des exercices, des automassages adaptés pour chaque besoins, chaque moment .
Et la mon corps s'est souvenu des gestes, des sensations, c'est venu naturellement , je retrouve le bien être d'il y a 4 ans.
Depuis c'est comme si mon corps me le réclamait, quand je le fais pas, je me sens moins bien.

Je ne veux convertir personne, mais pour moi le Qi apparaît comme une pratique vraiment en harmonie avec la nature. Les mouvement lent, mais physique quand même font du bien à tout l'organisme.
Chaque saison, est découpée, en 3 parties: l'entrée dans la saison liée à la préparation du corps; le cœur de la saisons pour renforcer le ou les organes associés, et la fin de saison, pour sortir en douceur .
En fait, je prend cette pratique, comme une pratique préventive, ( curative aussi), une façon de prendre soin de moi naturellement, comme passer par les plantes.
Comme vous pouvez le constater au fil de ce blog, ce cheminement m'amène sans cesse vers de nouvelles découvertes, une autre façon de voir les choses.
Il faut oser pousser des portes, et d'autres s'ouvriront, il faut toujours essayer la nouveauté, on a rien à perdre; au mieux on y prends gout, au pire on aura découvert quelques chose de nouveau, qui sera ranger dans les tiroirs de notre inconscient, qui les ressortira un jour ou l'autre.

dimanche 25 novembre 2018

L'automne et moi..



Nous sommes fin novembre, l'automne s'en va et l'hiver arrive!
Pendant tout l'automne des tas d'articles ont fleuris sur commente et pourquoi aimer l'automne.
Volontairement, je n'ai pas voulu en écrire un de plus, mon retrouve à peu prêt les même idées partout!
De plus fiant plus prêt de la nature, j'ai pris le parti, de ne pas me poser la question de savoir ce que je n'aime pas et pourquoi , mais de savourer pleinement le moment. Ce que j'ai retenu principalement c'est que c'est une entre saison idéale pour profiter du moment présent: un fin d'été agréable, des couleurs lumineuse et chatoyantes qui réchauffent, et une chaleur (malheurement pour la planté), encore plaisante et douce. Bref, j'ai emmagasiné tout ça, en observant , et mémorisant les paysages, les variations de couleurs, la douceur grace à la pleine conscience.
A présent je suis pleine de gratitude, pour tout ces moments, que je réactiverai dans ma mémoire quand il fera plus froid par exemple.

Je suis aussi reconnaissante à la nature, qui malgré les récoltes peu fructueuses, me laisse encore toutes les graines, pour le printemps prochain.
Ainsi l'automne a été pour moi synonyme de
  • récoltes de graines de fleurs : ipommées à Samar au pied des tomates pour faire ombragé; de soucis, cosmos, roses trémière, pavots et Nigelle.
  • Récoltes de feuilles mortes, pour nourrir le compost, et recourir mes parcelles préparées pour le prochain printemps, elles seront aussi nourries et pleine d'humus, abriteront toutes les petites bêtes alliées, qui travailleront le sol pour moi.
  • Récoltes des pommes de pin, pour le feu, ou préparer décorations, ou une future couverture de sol.
  • Pouvoir, mettre des couleurs chatoyantes chez moi, en faisant entrer la nature.
Mais j'ai aussi préparer l'hiver pour la faunes:

  • Réservoir de graines pour oiseaux
    • Hôtel à insectes: oui i y a de superbes hôtels insectes à faire, mais j'ai appris, qu'en laissant des villes tiges de tomates, ou d'autres plantes sécher sur place: elles se creusent et font un parfait refuge sur le terrain. Donc, toutes les vielles brindilles, de plantes sauvages, sont entassées soit sur les parcelles lit dans des recoins.
    • La corvée de feuilles mortes n'en n'aie plus, car je laisse des petits tas pour la petites faunes, j'en mets sous les talus pour les hérissons, le restes est ramassé au fur à mesure, car il permet de maintenir un garde manger pour les oiseaux.
    • J'ai facilité de terrain pour les hérissons en regroupant: brindilles de bois, feuilles, mousses, pour qu'ils bâtissent leur nid.
Tout ces moments, au cœur de mon jardin, me reconnectent à la nature, me ressortent pour traverser l'hiver. Je profite pleinement de ces moments sans penser à l'hiver. Il peut arriver tranquillement maintenant.

Comme je disais, plus haut, je ne veux pas donner de conseils ( il y en a eu déjà plein), juste retenez que l'automne est le meilleur moment pour savourer le moment présent. Ne stressons pas sur l'hiver, anticipons au présent.

dimanche 18 novembre 2018

mes coups de coeur de l'automne

Je n'ai pas l'habitude de parler de marque et de produits dans ce blog, c'est choix personnel car d'une part Il y a déjà beaucoup de  blog qui le font, d'autres part, j'ai pas envie de transformer mon blog en catalogue " de la tentation". Ce n'est que mon humble point de vue. Si je vous parle d'un livre, d'un produit , d'une marque ou un site , c'est véritablement un coup de cœur, par lien sponsorisés, j'y gagne rien, juste le plaisir de partager le plaisir que j'ai eu.

Pour plus d'infos, à propos des marques éthiques, je vous recommande Happy New Green, il décortique bien les marques, et vous éclaire bien , on peut s'y repérer par type de vêtements.

Bref , après cette intro, je souhaite donc vous faire part de ce qui m'a marqué et accompagne mon automne. Comme beaucoup dans cette démarche, si je choisi un produits, c'est beaucoup en fonction de ses valeurs et aussi pour le geste " solidaire" qui accompagne l'achat.

Pour commencer, je vous parlerai de Olyaris, site marchant d'une petite entreprise farnçaise qui vends huiles essentielles et huiles végétale. Avant de tomber dessus, j'ai d'abord chercher sur l'annuaire des producteurs créé par plantes essentielles. Mais ne trouvant pas au plus prêt de chez moi, j'ai chercher une entreprise qui représentait vraiment mes valeurs ( licornesques) : française, de taille familiale, naturelle, avec le sens du service.  J'ai donc Trouvé Olyaris. Je suis tombée dessus, par pinterest en fait avec l'une de leur fiches recettes. Ils ont une sections avec plein de recette naturelles pour le bien être, la santé etc. Un répertoire par senteur, des petits guides avec chaque produits. Et les prix me convenaient aussi beaucoup. Du coup j'ai fait ma première commande. Qu'elle ne fut pas ma surprise à la réception: un joli emballage dans des petits sachets dorés, pas de plastique, des petits guides pour chaque huile, et petit cadeau en plus, et un petit mot. Un vrai coup de cœur !


Ensuite, pour accompagner mon automne , j'ai commandé deux bougies parfumées ( je voulais me faire un atmosphère un peu hygge), j'ai d'abord cherché sur ETSY, super outils, pour trouver de l'artisanat local. Mais là ce qui me freinant  c'était le prix. Du coup, je me suis retournée vers un groupe Facebook, sur lequel je suis Fabrication ZD,fait mains. Les créatrices sont très sympa, et réactives, j'avais déjà commandé des éponges réutilisables. Par contre moins locale, mais ça correspondait encore à ce que je recherchais : petite entreprise, produits naturels et sains, ZD .
J'ai donc trouvé chez Bulles et Bois. J'ai économisés 5€ FDP compris par rapport à une commande via ETSY. Reçues rapidement ( moins de 5 jours), des bougie sàlacire végétale, sans émission de substances toxiques, joliment présentées.


Enfin, pour renouveler mes sous vêtements, j'ai chercher une brassière pour m'accompagner pour le " sport" , disons pendant le Yoga, Qi gong, ou jogging. J'en avais une de chez Peau Éthique en coton bio, très confortable, malheureusement perdue en déménageant. J'ai voulu la recommander mais ils ne la vendait plus. Après quelques recherches, je suis tombée, chez Do YOU GREEN. Une marque française, de sous vêtement en fibre de pin! Je me suis super! Je connaissais déjà la fibre de bambou, j'ai quelques produits dans cette matières. Mais c'est pas donné, et pour cause, le bambou ne se trouve pas si facilement en France. Mais le pin, se trouve plus facilement et est aussimoins consommateur d'eau que le coton.
Ilspropose des sous vêtement respectueux du corps et confortables, tout en restant jolis.
Et cerise sur la gâteaux, des prix raisonnable pour du made in France , éthique et écologique.

Je terminerai en disant, que oui, par rapport à du classique c'est plus cher Mais :
- vous accomplissez un acte citoyen, en achetant en fonction des valeurs " humaines, écologiques"
- et que c'est pas tous les jours non plus qu'on s'offre ces produits. En ce qui me concerne , engagée dans le défis rien de neuf par économie, et écologie la plus part de mes acquisitions sont d'occasions : gratuites ou achats, et aussi réduits, ce qui fait qu'à la fin du mois, sur mon budgets vêtement j'ai de bonnes économies. Alors quand vient le moment de faire plaisir, d'acheter du neuf éthique, j'ai le budgets pour . On fait du bien à son popote monnaie et à la planète !

dimanche 11 novembre 2018

J'ai lu :Les Secets de la licorne

Non, je ne vous parle pas de l'album de Tintin!
Mais du petit dernier écrit par l'une de mes consoeurs, de la grande famille des licornes ( le groupe), je pourrais même dire que se sont des sœurs , je me sens souvent plus proche d'elles que de certains membres de ma famille!
Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt nos licornes! Donc en novembre c'était mon anniversaire ( le temps passe vite!), et comme. d'habitude, je fais une liste d'envies, dans laquelle monsieur pioche le jour J et aussi à Noël! Et puis j'ai vu qu'une licorne avait écrit et publié un livre parlant de son parcours, mêlant humour et  réfections sérieuses. Alors j'ai dit à Monsieur " laisse tomber la liste et achète celui la".
Chose faite : je l'ai reçu un vendredi, fini le samedi après midi! Non pas qu'il soit petit, mais qu'il est tellement prenant que j'ai eu du mal à le lâcher.
Je m'y suis retrouvée à 100%, et même monsieur a retrouvé du vécu, quand elle décrit les réactions de son conjoint. C'est touchant, car j'ai revécu certains épisodes de mon parcours : des essais culinaires en passant par des changement en matière de cosmétiques ou des interrogations, des objections de mon entourage. J'ai culpabilisé avec elle quant à ses doutes sur l'impact de ses gestes, son impuissance sur certaines choses, sa révolte. Mais j'ai aussi déculpabilisé en même temps, lâcher prise, en me disant que c'était pas vain et qu'au moins j'aurai fait quelque chose.

J'ai aussi retrouvé des livres l'us, des sites et chaines YouTube; mais en même découverts d'autres ( encore de quoi s'informer).  J'ai découvert de beaux témoignages, des initiatives qui donnent espoirs. Alors que la génération de nos parents ,ont l'air de baisser les bras, notre générations ouvre un chemin. A nous de montrer ce chemin, semer des graines pour que la générations suivante suive le pas .

Je l'ai refermé en me disant ,qu'il fallait continuer à s'impliquer, en dépassant le stade personnel et passant à l'étape collective " ensemble on va plus loin". Maintenant que les licornes se sont.  Regroupées, ont agit dans leur foyer, elle sortent de leur sphère pour propager le mouvement.
De mon coté, déjà engagée, dans le troc au sel,, j'ai décidé de rejoindre l'équipe de bénévoles de la ressourcerie en cours d'installation.
Nous avons sous nos mains de formidables outils de communications et d'information, il suffit de s'en servir avec bienveillance. Le pape François disait dans la lettre encyclique: que" les progrés technologiques et industriels ont été livrés sans leur notices aux humains, et que ces derniers n'ont pas réfléchis aux effets secondaires" ! Maintenant qu'on sait ce qu'on risque en cas d'abus ou de mauvaises utilisations , sachons s'e servir à bon escient et dans le but de nous faire avancer et non nous détruire.

C'est avec nos actions, nos actes que nous convaincrons le mieux et non par de long discours, encore moins par la violence de nos, propos et nos gestes.

dimanche 4 novembre 2018

Ecologie humaine

Dans mon pèlerinage sur le chemin vert, j'essaye aussi de  rendre plus florissantes les relations humaines.
 Dans  un monde dominé par le numérique, où seule l'image compte, il est important de revaloriser les échanges entre les gens, le partage les vraies rencontre.
Je suis sur Facebook, sur des groupes, où l'échange est mis en valeur, où parfois on sort de l'écran pour se rencontre dans la vraie vie; mais je n'ai pas instangram, car ce n'est que de l'image qui peut aussi devenir néfaste.

Je préfère garder mon temps, pour l'associatif, où ( de mon point de vue) les relations se noue durablement.
Je ne vais pas cité, toutes les associations où je suis ( pas des masses non plus), dans un article précédent, je vous parlais déjà de la maison pour tous; au fil des articles par contres je partagerait mes expériences sur ce blog.

Aujourd'hui, je voulais parler des échanges que j'ai via le troc au sel. On s'échange des services, des objets, contre des épis (Monaie factice). Il y a des bourses d'échanges Locales des temps en temps : jardinage, repair café, bien être( je vous en parlerai au moment venu) et d'autres thèmes.

Sinon, on le fait entre adhérents. Depuis un moi, je vais chez une voisine ( 15 minute à vélo), jardiner  " naturellement", avec les moyens du bords et dan le respects de la biodiversité.
On a préparé une parcelle pour le jardin d'automne hiver. Elle m'a donné des boutures de plantes.
Je lui apporte, des graines de fleurs de mon jardin, des engrais verts.

Certes pendant ce temps là, je jardiner pas chez moi, mais ce n'est pas du temps perdu, car non seulement ça m'entraîne pour mon jardin, mais en plus en jardinant on bavarde, on échange des tuyaux, des idées...

C'est un véritable moment d'échanges, loin des écrans, loin de cette compétition de l'image mais  au naturel.
C'est peut être ça l'écologie humaine, soigner ses relations, les faire durer, se recentrer sur des valeurs qui rassemblent et non qui divisent.

Je ne parle pas de bannir les écrans, mais savoir s'en servir comme tremplin, pour aller plus loin; ne pas rester cacher derrière son écran.

Les outils : la communication verbale
Les ingrédients : empathie, écoute et bienveillance
La recette : aller vers les autres, tendre la main, l'oreille pour mieux se comprendre.

dimanche 21 octobre 2018

J'ai testé : le plantain lancéolé

Me revoici pour une nouvelle découverte si vous ne connaissez pas encore, j'ai nommé le Plantain Lancéolé!


Plante vivace des chemins de 0,10 à 0,25 m que l'on utilise entière.
Du temps des druides il était considérée comme une panacée, du temps de Pline l'Ancien on l'utilisait pour soigner 24 maladies. 

 On la trouve de 0 à 2000 mètres d'altitude au bord des chemins, dans les jardins incultes, et sur terrains secs et plutôt riche en calcaire, dans toute l'Europe et jusqu'au sud de l'Asie.
Propriétés : pansement naturel grâce à ses hydro- colloïdes2 (mucilages), anti-inflammatoire, antibactériens, immun modulant, antihistaminiques
Floraison :  Juin à Octobre


Cuisine: Pesto de plantain ( pas encore testée), ou en salade simple
Santé : contre les piqures orties, moustiques: on froisse la feuille et la frotte à l'endroit de la piqure., en directe. En bain de bouche, recette testée et approuvée, très efficace.
En cas de problème de digestion, vous pouvez aussi boire de l'infusion de plantain: 30 g/l, 1 tasse 3 fois par jour entre les repas
Beauté: Propriétés cosmétiques adoucissantes: Les graines de plantain sont très appréciées en cosmétique. Elles sont transformées en extrait aqueux aux pouvoirs hydratants et réparateurs remarquables.
Les graines du plantain contiennent, en effet, en abondance dans leur tégument un mucilage, qui a la propriété de protéger contre les agressions externes et d'adoucir l'épiderme
Jardin : Les plantains sont utilisés comme aliment par les larves de quelques espèces de lépidoptères
(papillons). ,conserver les graine pour 'hiver pour les oiseaux.