dimanche 14 octobre 2018

Les plantes à toute occasion

Pour rester dans l'esprit du blog, comme vous avez pu le constater dans les articles depuis un certains temps, la part de la nature est importante. Je vais essayer de garder ce cap, pour garder l'identité.
C'est pourquoi, j'ai décidé de me pencher plus sur les plantes dans tous les domaines, de la faire entrer dans la plus part des aspects de ma nouvelle vie.
 
 
 
Je vous ai parlé dans cet article, de mon utilisation des plantes en cosmétiques et d'autres ingrédients naturels.
Après les recettes pour l'été, je vais me lancer dans les recettes autonome hiver.
Je partagerai avec vous.
 
Dans celui, la elles m'accompagne tout au long des 4 phases du cycle, et je vis mieux la période de fin du cycle.
J'ai décidé, mais ça c'est pas nouveau de m'y référer plus souvent, en santé, mais aussi en cuisine. Je vous montrerai mes essais à travers  la série, découverte des plantes, sûrement, une plante par mois.
 
Pour aller plus loin voici les pistes qui m'inspirent.
En ligne, vous pouvez trouvez, le petit herboriste, vous pouvez chercher par plantes ou par problème.
Vous trouverez plein d'autres informations utiles:
 
Herbiotuful, est aussi un de mes sites de référence. J'ai même écrit, un jour suite à des petits problèmes de peau, et la bloggeuse : Séverine, m'a concocté tout une routine de soins. Conclusion, je termine les vacances avec une peau sans soucis.
 
Au niveau lectures, vous pourrez trouver une petite sélection ici.
 

dimanche 7 octobre 2018

J'ai testé : Achilée Mille feuilles

On continue la série à la découverte des plantes avec l'achillée mille feuille! De saison ( enfin au moment ou j'écris cet article fin aout)! J'en ai plein le jardin, alors je vais essayer d'en faire quelques  chose.


Au Paravent, faisons connaissance :ses feuilles finement découpées ressemblent à des sourcils, d'où le surnom " sourcil de venus" ou peut être son pouvoir d'attraction.
Peut être aussi son nom vient d'un guerrier du nom d'Achille , qui l'utilisait pour soigner les plaies de ses hommes.
Au moyen âge, on la recommandait, pour les saignements de nez et troubles de menstruations ( c'est d'ailleurs pour ça qu'elle m'a interpellée).

Origine : Europe, Asie, Amérique du Nord et répandue dans toutes les régions
Habitat : dans toute la France sur des sols moyennement riche en éléments nutritif et en excès de Carbonne, dans les prairies.
Floraison : de juin à octobre !
En cuisine : j'ai testé l'houmous de poids chiches aux feuilles l'achillée. Pas mauvais, on peut rajouter quelques épices pour donner plus de gouts.
  • Recette : 200g de pois chiches, 80ml huile d'olive, 3 poignées de feuilles d'achillée, 2 CC de jus de citron ou vinaigre de cidre, une pincée de sel: une fois les pois chiches trempée, on fait cuire à grande eau une heure, on égouts et om mixe tous les ingrédients.
  • Délicieux avec du pain maison.

En pharmacie:  je l'ai découvert dans mon livre " sagesse et pouvoir du cycle féminin", à boire en infusion pendant la période qui précède les R; celle des SPM. Elle équilibre le cycle hormonal.  Elle diminue aussi les crampes: Une cuillerée à thé de fleurs à laisser infuser 10 minutes.
J'avoue que ça m'a permis de passer des vacances plus légères ( avec d'autres plantes).

En beauté: j'ai la lotion d'Achillée, pour diminuer ma sensation de peau grasse en cette fin d'été chaude. Je vous ferai le bilan, surement dans un article cet hiver, sur ma routine à base de plantes et soins naturel.
Au jardin : Comme indiqué, plus haut, elle se développe dans les prairies où le sol manque d'élément nutritif et riche en Carbonne. Si c'est dans votre potager, cela peut vous donner un indice pour l'améliorer. Quand au Carbonne, c'est peut être avec les feuilles, mortes, qui sont aussi bonnes au compost, que pour découvrir les parcelles pas encore semées.
On peut aussi en faire du purin : pour faciliter le compost et aussi renforcer l'action fongicide sur les plantes.
Voila , je crois que j'ai fait le tour, pour aujour'd'hui en espérant vous avoir éclairer sur le sujet.

dimanche 30 septembre 2018

le petit plus des petits artisans

Tout au long de mon pèlerinage ( toujours en cours), j'essaye de privilégier le local, l'artisanat, les petite boutiques au grandes et passer par internet que si j'ai pas d'autres solutions, tout en respectant les critères ci-dessus. Que la boutique soit virtuelle ou réelle, je privilégie une petite créatrices.

C'est ainsi, que j'ai découvert, grace à la carte des savnneries, une super savonnerie à 30 minutes de chez moi, en voiture, mais qui, possède son site et sa boutique en ligne.
Le Havre des sens: située un peu au dessus de Oudon ( beau petit village à découvrir), Marie la créatrice créé ses savons dans un petit atelier dans son jardin.
En suivant sa page Facebook, j'ai vu qu'elle proposait des visites, et lors d'un passage à Oudon pour découvrir la région, nous avons fait un détour .
En entrant, dans l'atelier, on est enveloppé par les parfums et l'odeur de savons. Comme envouté dans un autre monde. On découvre sa petite boutique, puis elle nous fait découvrir son atelier, nous explique toute le processus de fabrication d'un savon, réponds à nos questions avec précision. On sens le plaisir qu'elle a de partager sa passion. Ce fut un échange riche d'apprentissage.
Dans la boutique, je découvre multiples savons et produits : des shampoings, savons détergents, savons gants, entourés de laine feutrée, des pochettes à savons, des éponges naturelles, des baumes à lèvres.
Marie travaille en collaboration avec d'autres artisans en relation avec ses produits, une productrice de laine pour les savons gants, un céramiste pour les portes savons, un atelier de recyclage de bâche pour des emporte savons, des couturières pour divers créations réutilisables.

Ayant à cœur de partager et faire découvrir d'autre lieux, elle fait partit d'un programme qui regroupe, les associations autour de l'économie solidaire et social. Elles se sont réunis, pour offrir, contre des bons d'échange des produits et services, et faire découvrir les pépites de Nantes et la région.

Ravie de cette visite, très enrichissante, je tenais à la partager avec vous.

Dans le même esprit, je commande aussi d'autres savons et cosmétiques, à une créatrices du groupe des licornes. Links, elle propose aussi tout un tas de produits fait main. En plus la plus part du temps elle me les livre sur place.

J'ai aussi trouvé une créatrice de bijoux et accessoires, sur Nantes, grace à Etsy : plate forme de vente pour les créateurs . On peut sélectionner le périmètre, la fabrication ( en l'occurencefait main), et même la gamme de prix.

Comme quoi en passant par du local et artisanal, on paye pas forcément plus cher, c'est beau, de qualité.
C'est pourquoi, je vais essayer de consacrer un article sur un petit artisans, une petite boutique, soit local, soit made in France, au fil des articles. Ainsi vous découvrirez les pépites de notre pays.
A l'heure des grande plates formes internet, de ces boutiques en ligne qui se multiplient je trouve important de mettre en valeur le savoir faire de petites entreprises française.

dimanche 23 septembre 2018

Mes outils pour des plats maison

Cuisiner maison. C'est pas si compliqué, quand on décide de faire simple.
Comme dirait Herveline de sortez de vos conapts :" ah bas le perfectionisme"

J'ai adopté à 100% cette philosophie, car je voulais manger mieux, cuisiner maison sans y passer des heures.

Mais quand on a passé 20 ans presque en froid avec la cuisine ( sûrement, le souvenir de ma mère, passant la matinée en cuisine); pour se mettre aux fourneaux, faut se plonger dans les bases.

A l'époque, j'avais trouvé un mooc cuisine proposé par l'afpa. Il m'a déjà bien éclairé.
Après j'ai trouvé des livres et sites, dont je vous parle ici et ici.

Puis je me suis constitué, une base de liens que j'appelle : outils.

Pour connaître les temps de cuisson : très pratique, vous trouverez toutes les infos par mode de cuisson, ou par aliments: légumes, viandes, poissons.

Pour les purées maisons: je l'ai trouvé, quand j'ai voulu faire une purée de tomate maison, marre de voire dans les recettes " achetez une boite de purée de tomates"

Pour connaitre et savoir cuisiner les fruits et légumes frais: très bien fait, vous trouverez la page de saisons, avec les légumes et fruits associés. En cliquant sur le légumes, vous aurez toutes les infos: choix, variétés, préparations, les accords avec ce légumes, le mode de cuisson, et même quelques astuces de conservations, puis des recettes associées.

Pour mieux connaître et utiliser les épices: à la place des bouillon cube. Depuis je jongle avec. Les épices, diminue le sel et me régale en me faisaient du bien.

Pour le bouillon cube maison, j'utilise la recette de mémé dans ses orties.

Pour savoir utilisé les restes, éviter le gâchis et utilisé les légumes jusqu'au bout j'ai trouvé une application pas mal, qui indique le temps et le mode de conservation. Puis propose des recettes anti gaspi.

Il y a toujours, le site ; la petite cuisine de Natasha, qui m'inspire beaucoup pour cuisiner des restes.

Et enfin, pour maitriser la congélation, j'ai trouvé celui la.

Je me suis aussi offert : je cuisine les restes de la collection Terre vivante..

Depuis que je regarde moins la TV, j'ai pris goût à certaines émissions de radio, que j'écoute en directe ou en replat sur le podcast, c'est la aussi que je trouve des idées et conseils.
Regardez sur le site de votre radio, et abonnés vous au podcast.

Finalement, avant de craquer sur un livre, maintenant, je recherche sur internet,aprés si vraiment je trouve pas où que j'ai vraiment envie, il est sur ma liste d'envie et soit je me l'offre soit je me le fais offrir si il n'a pas disparu de la liste.
A force ma bibliothèque culinaire est réduite et assez sélective, malgré les cadeaux de Noël.

A la  rentrée, l'association la maison pour tous, relancera le défis famille alimentation positive, pour manger bio, local sans exploser son compte, nous avons décider de participer aux ateliers qui seront proposé, je prévois des articles sur le sujet.
Voilà, c'était mon petit partage.

dimanche 16 septembre 2018

R comme Recycler ou Réutiliser

Si vous essayez de réduire vos déchets et que vous avez lu des articles, voire même le livre de Béa Johnson , vous connaissez surement la règle des 5 R.
Même si son exemple est pas forcément réalisable partout et pour tous, cette règle est une base qui peut aider quand on se lance dans le Zéro Déchet.

Avant de vous rappeler cette régle, pus pouvez aussi vous souvenir de cette phrase:
Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas.

Je vous la redis pour rappel :

Refuser : tout ce qui peut être un déchets potentiel , qui risque de finir à la poubelle.
Réduire : les achats à usage unique , dont trouver les alternatives durables
Réutiliser : ce que l'on a avant de racheter, leur donner une seconde vie
Recycler : bon évidemment trier, mais chez soi on peut commencer , ça s'appelle l'ucyclage, on cherche comment transformer les objets.
Et en anglais ils appellent cela Rot, chez nous c'est composter.

Forte de cette règle, j'essaye donc de l'appliquer, mais je ne suis pas au niveau de Béa Johnson, loin de la. Et il Ya certaine choses dont je n'ai pas d'alternatives. Où alors il faut traverser la ville, ou le faire venir de loin, ou bien la solution proposé me convient à moitié ou d'autres raisons.

J'ai donc pris le parti, de leur trouver une autre utilisation. Étant assez branché bricolage et recyclage, et grâce à pinterest , je trouve plein d'idées.

Voici donc mes solutions.


 
  • Les briques de lait: certes je pourrais faire mon lait végétal, mais ce n'est pas que 'aime pas ( c'est monsieur), mais ça ne dure pas longtemps, ça se conserve pas facilement. Alors j'en fait de temps en temps, sinon, je recycle les briques: elles me servent de barquettes à semis.

 Sinon j'envisage aussi d'essayer d'en faire des set de table ou autre.
  • Les rouleaux de papier toilette: pas encore prète à passer au papier lavable, ni à la douchette! Du coup il meservent aussi pour les semis; je peu les mettre directement en terre. sinoncomme papier au ompost pour absorber l'humidité, et l'hiver comme allume feu.
  • L'emballage couleur Vichy de la viande chez le boucher: je n'ai pas osé amener mes conteneurs, en verre , trop lourd et encombrant ( quand je vais à vélo au marché); alors j'en ai fait des set de table, collés sur du cartons et plastifiée. Je les gardes aussi pour faire des couvertures de carnets recyclés.
  • Les pot de yaourts: on fait nos yaourts, avec un yaourt acheté, nous avions testé le ferment mais sans succès. Alors on achète les yaourts, mais on prends les pot en verre, que je garde pour d'autre desserts ou crème, et sinon pour faire des munis serres pour l'hiver, à mettre par dessus les semis dans les rond en cartons de PQ. Au pire, je les déposerait à la boite à dons, ou troquerai.
  • Les chaussettes unique, dont je n'ai pas trouvé la paire: j'en fait des balles pour mon chat, roulées en boule, l'une d'âne l'autre puis fermée par une couture.
  • J'ai aussi, fabriqué une mangeoire à oiseaux avec une petite bouteille en plastique, relique d'un voyage ou j'avais oublié ma gourde.

Voila mes petites idées, sur le blog Recycle et Cie, vous trouverez plein d'autres idées.

dimanche 9 septembre 2018

jardiner c'est prendre soin

Depuis que nous avons quittés Paris, nous avons un jardin, je m'attèle au soin de celui ci au fil des saisons. Même si avant nous étions au jardin partagé.

Jardiner m'apporte une sérénité ,un moyen de me ressourcer, une connections avec la nature et une gratification de la récolte du fruits de mes soins.

N'ayant pas d'enfant, c'est une façon de prendre soin  de quelque chose dérivant qui évolue, grandit, donne des fruits.

Grace aux mooc santé des plantes et le groupe associé, j'ai pu apprendre à bien observer les plantes, identifier les maladies et ravageurs pour agir en amont: prévenir plutôt que guérir. Un peu comme la médecine Chinoise.

Chaque matin, dans ma routine, c'est mon petit rituel, faire le tour du jardin, observer, je prends en photo quand j'ai un doute; je fais les soins au quotidien au fil des saisons.

C'est aussi un peu prendre soin de moi; me reconnecter à la nature, un moment slow au rythme des saison, on a  tous besoin. La nature nous apprends la patience, nous recentre.

Il existe un journal gratuit, que je reçois tous les 15 jours: le bulletin de santé végétal, il m'informe des maladies identifiées dans la région ( car on choisi la région qui nous intéresse), les ravageurs identifiés, préconise des soins ( naturel), des actions préventives.

L'INRA a mis en place un portail pour le soin des plantes, j'appelle cela le Vidal des plantes, on y trouve toutes les informations très complètes pour diagnostiquer une maladie, identifier un ravageur, soigner, traiter, prévenir!

J'ai pu aussi trouver quelques livres en PDF, jardiner naturellement  comme: les potions à base de plantes, les insectes qui aident, jardiner avec la nature et non contre.

J'ai même finis par en acheter un trouvé à la base à la bibliothèque
https://www.decitre.fr/livres/puceron-mildiou-limaces-9782914717403.html
, et me suis offert un couteau à désherber.

Comme vous avez pu le voir a fil des articles, ils sont devenus plus verts. Jardiner est devenu un loisir, un plaisir, que je ne rate pas.
Voila, je tenais à partager ce plaisir avec vous, en vous faisant découvrir mes ressources et outils.

dimanche 2 septembre 2018

Réconciliation avec mon féminin

Voila bientôt trois ans que je suis Licorne ! Trois que j'ai réorienté ma vie!
Vous avez déjà pu suivre tout les changements effectués, et c'est pas fini!
Ce pèlerinage est un vrai chemin d'apprentissage et de redécouverte, on redécouvre le monde différemment.

Faire un pas de coté, pour se recentrer ça ne prends pas tant de temps que ça; il faut juste prendre le temps de ralentir ( si si c'est possible, même dans paris) et s'observer pour voir si on va dans Lebon sens, si on est en phase avec nous même. Je peux vous certifier qu'après, on se sent plus serein, comme avec un poids en moins. Ensuite on corrige la trajectoire petit à petit.
C'est comme en conduite : Observer ( pour anticiper), Alerter son  entourage qu'on change de direction, qu'on souhaite ralentir, et se Décider à agir pour passer à l'action.

 Il y a deux ans, j'ai adopté la coupe menstruelle, un grand changement dans mon confort intime!
Déjà , une liberté de mouvement, et vraiment un mieux être dans  mon confort intime pendant la période rouge.

Aujourd'hui (enfin cette année), je découvre comment réconcilier avec mon cycle . Comme beaucoup quand arrivées les R, je subis la plus part des SPM: nausée, parfois vomissement, fatigue, migraine.
Mais j'ai décidé, de ne plus me poser en " victime" qui observe sans rien faire, mais de me servir des observations, pour anticiper, et agir plutôt que subir. Prendre ce moment comme le moment de ralentir m'écouter, me recentrer sur les besoins de mon corps.

Après quelques recherches, j'ai retrouvé un article de Échos, Verts sur le sujet et préconisant des livres. J'ai donc décidé d'acheter l'un Dreux, et je ne regrette pas.

Il explique bien chaque période, chaque besoin en fonction des périodes. Il accompagne jusqu'au bout du cycle, pour mieux gérer ces périodes, en profiter, comprendre ce qu'elles nous permettent, à l'aide des plantes , d'exercices de respiration et de poses de yoga adaptées, mais aussi ce vers quoi vous pouvez vous tourner: mouvement, réfections, méditations, créativité, rencontres...

J'ai suivi les conseils pendant les deux mois d'été, et passé un été serein. Merci les plantes, il y en a toujours une utile au cours du cycle! J'ai même décidé de me retourner vers ce remèdes pour haque petits bobos.

Pour aller plus loin, j'ai fouillé un peu plus sur le net, et suis tombée sur le site Les héroïnes au quotidien, qui accompagne chaque moment de la vie d'une femme, grace à la méditation et aux exercices de yoga correspondant. Il y a un groupe dédié, où l'on peut échanger, se soutenir, trouver des solutions.

Je continue le yoga ( que j'avais lâché un moment faute de motivation), mais en écoutant mon corps, et lui proposant des exercices correspondant aux besoins: détente, énergie...  pour une partie du corps en particulier. Grace à la chaine Yoga coaching, je trouve toujours mon bonheur. Elle propose  différents style de yoga, des séances pour chaque moment. C'est vraiment ce qu'il me faut, plutôt que de suivre une partique machinalement.  J'ai aussi une prof, en réel, qui donne des cours en petits groupe, d'une pratique, plus calme et basée sur "l'intérieur"
Je reprend aussi parfois, le yoga Kundalini, découvert l'été dernier. Après quelques recherches, j'ai trouvé un livre qui reprend bien les exercices: yoga for real life, vous pouvez aussi les refaire sur la chaine YouTube .

Le tout est d'écouter son corps , c'est pourquoi, je m'offre une séances de méditation, en général, après manger, après avoir fait une micro sieste.  En général un scan corporel, pour ressentir et écouter mon corps. Ce moment est mon moment, je commence par lire un peu, puis m'allonge et me repose  20 minute, une demi heure, puis je médite, et soit, je bouge, soit m'accorde un moment yoga avec juste une pose, une musique un son ( grace à mondiffuseueur d'huile essentielles, en choisissant une adapté au besoin du moment), suivi d'un moment de relation.