dimanche 12 mai 2019

Ma pharmacie spirituelle

Un bien grand mot, mais pour moi de vrais remèdes.
Rassurez vous, quand je parle spiritualité, c'est au sens large, au niveau mental ( même si je trouve aussi certains pistes dans d'autres sens du terme).

Quand il pleut, où que je ne suis pas en grande forme, J'accueille ces moments sommes des moments pour me recentrer sur moi, et souvent c'est dans la lecture.

A force, je me suis constituée une petite " pharmacie mentale", que je vais partager avec vous.

Je vous ai souvent parlé du livre " trois amis en quête de sagesse", devenu ma bible en la matière. J'ai ensuite entrepris de me pencher sur chacun des auteurs en particulier, puis quelques uns de leur acolytes.

Le premier avec qui j'ai entrepris ce voyage , c'et Alexandre Jullien. J'avais lu déja quelques articles sur lui dans certaines revues, je connaissais son handicap. Et sa vision des chose m'a beaucoup touché. C'est pourquoi j'ai commencé par lui. C'est à la bibliothèque que j'ai trouvé un petit livre Cd, qui agit comme une vraie libération :"Petit traité de l'abandon"!  J'y ai découvert des phrases magiques, qui résonnent encore encore en moi dans certaines situation difficiles.
Ayant envie d'aller plus loin, j'ai cherché son site ,où l'on retrouve ses "pharmacopées" : phrases remèdes et libératrice. De temps en temps je lis aussi un des articles de presses, que l'ont peut télécharger en PDF. Puis je me suis abonnée à sa chaine YouTube, où on le retrouve entrain d'expliquer simplement ces pharmacopées.
Donc, quand j'ai des doutes, que le moral est pas au beau fixe, j'écoute une petite vidéo et c'est repartie!

Je n'ai pas encore attaqué d'autres livres de lui ( mais j'y compte bien), ni ceux de ses amis ( Christophe André et Mathieu Ricard), ainsi que d'autres, mais ils viendront surement complètera cette pharmacie.

Par contre ,je me suis replonge dans Eckart Tolle, lu il y a quelques temps avec " l'art du moment présent". C'est grace au troc au sel, que j'ai découvert cette deuxième pépite: " l'art du calme intérieur" où comment amener la paix dans son esprit.
"Ecrit sous une forme propice à la méditation, L'art du calme intérieur nous connecte, quelque soit le moment de la journée, à notre essence en nous rappelant qui nous sommes et ce qui compte réellement. "


Le dernier pour cette série, c'est " Kant tu ne sais plus quoi faire, il te reste la philo": un bon moyen de renouer avec les philosophe, qui ont toujours une "pensée magique" pour chaque moment.
L'auteur met en lien des situations du quotidien et des raisonnement de philosophes pour prendre du recul face à ces situations. L'explication est suivie d'une bréve biographie du philosophe et de son livre en lien avec le problème. Cerise sur le  gâteau, à la fin de chaque chapitre on trouve un petit encart " Philo Rescue",un peu comme la trousse de secours, qui résumé en trois phrase clefs la pensée qui sauvé. Le tout avec un brin d'humeur et ça passe tout seul!

Voila pour aujourd'hui...
--------------------------------------------------------------------------------------------
PS: les liens que j'a mis renvoient vers recyclivre ( je ne touche rien), je soutiens juste une initiative humaine, solidaire et même écologique.
J'ai aussi mis un lien vers les pages correspondantes aux livres cités, sur librairies indépendantes: il suffit de rentrer votre code postal, et vous aurez la listes des librairies les plus proches de chez vous.
Le symbole du camion, indique que la livraison est possible.
Le mieux, c'est encore de voir, s'ils sont à la bibliothèque, où de les faire commander


-------------------------------------------------

2 commentaires:

  1. Merci pour tes propositions inspirantes: je vais surement lire et écouter tout ça cet été (chic, les vacances arrivent!) car le sujets abordés me correspondent ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton petit mot, profite bien de ta pause, pour ces lectures.

    RépondreSupprimer

Ajouter votre cailloux

Mon engagement associatif

 Si vous suivez depuis le début ce blog, vous avez pu constater que j'essaye de m'impliquer pas mal au niveau associatif. Déja quand...