dimanche 25 novembre 2018

L'automne et moi..



Nous sommes fin novembre, l'automne s'en va et l'hiver arrive!
Pendant tout l'automne des tas d'articles ont fleuris sur commente et pourquoi aimer l'automne.
Volontairement, je n'ai pas voulu en écrire un de plus, mon retrouve à peu prêt les même idées partout!
De plus fiant plus prêt de la nature, j'ai pris le parti, de ne pas me poser la question de savoir ce que je n'aime pas et pourquoi , mais de savourer pleinement le moment. Ce que j'ai retenu principalement c'est que c'est une entre saison idéale pour profiter du moment présent: un fin d'été agréable, des couleurs lumineuse et chatoyantes qui réchauffent, et une chaleur (malheurement pour la planté), encore plaisante et douce. Bref, j'ai emmagasiné tout ça, en observant , et mémorisant les paysages, les variations de couleurs, la douceur grace à la pleine conscience.
A présent je suis pleine de gratitude, pour tout ces moments, que je réactiverai dans ma mémoire quand il fera plus froid par exemple.

Je suis aussi reconnaissante à la nature, qui malgré les récoltes peu fructueuses, me laisse encore toutes les graines, pour le printemps prochain.
Ainsi l'automne a été pour moi synonyme de
  • récoltes de graines de fleurs : ipommées à Samar au pied des tomates pour faire ombragé; de soucis, cosmos, roses trémière, pavots et Nigelle.
  • Récoltes de feuilles mortes, pour nourrir le compost, et recourir mes parcelles préparées pour le prochain printemps, elles seront aussi nourries et pleine d'humus, abriteront toutes les petites bêtes alliées, qui travailleront le sol pour moi.
  • Récoltes des pommes de pin, pour le feu, ou préparer décorations, ou une future couverture de sol.
  • Pouvoir, mettre des couleurs chatoyantes chez moi, en faisant entrer la nature.
Mais j'ai aussi préparer l'hiver pour la faunes:

  • Réservoir de graines pour oiseaux
    • Hôtel à insectes: oui i y a de superbes hôtels insectes à faire, mais j'ai appris, qu'en laissant des villes tiges de tomates, ou d'autres plantes sécher sur place: elles se creusent et font un parfait refuge sur le terrain. Donc, toutes les vielles brindilles, de plantes sauvages, sont entassées soit sur les parcelles lit dans des recoins.
    • La corvée de feuilles mortes n'en n'aie plus, car je laisse des petits tas pour la petites faunes, j'en mets sous les talus pour les hérissons, le restes est ramassé au fur à mesure, car il permet de maintenir un garde manger pour les oiseaux.
    • J'ai facilité de terrain pour les hérissons en regroupant: brindilles de bois, feuilles, mousses, pour qu'ils bâtissent leur nid.
Tout ces moments, au cœur de mon jardin, me reconnectent à la nature, me ressortent pour traverser l'hiver. Je profite pleinement de ces moments sans penser à l'hiver. Il peut arriver tranquillement maintenant.

Comme je disais, plus haut, je ne veux pas donner de conseils ( il y en a eu déjà plein), juste retenez que l'automne est le meilleur moment pour savourer le moment présent. Ne stressons pas sur l'hiver, anticipons au présent.

1 commentaire:

  1. Vous avez bien raison : l'automne est une saison de transition qui aime à préparer l'hiver. Il faut donc la vivre tranquillement.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Ajouter votre cailloux

Mon engagement associatif

 Si vous suivez depuis le début ce blog, vous avez pu constater que j'essaye de m'impliquer pas mal au niveau associatif. Déja quand...