dimanche 23 juillet 2017

Méditation-Acceptation et Liberation

Sont les trois mots que je retiens au bout de 3 semaines du défis " se mettre à la méditation pour de bon" lancé par Natasha du blog Échos Verts.

Avant, je le faisait quand mon emploi du temps ( trop occupé), me le permettait. Puis début juillet j'ai senti le moment de ralentir ( pourtant j'avais déjà pas mal ralentit), je voyais l'année prendre du temps avant d'arriver au vacances, et tout me semblait lourd. Puis Natasha a lancé ce défis, et je m'y suis lancée  à fond, en revoyant mes priorités, dont celle de faire une place privilégiée à la méditation.

Chaque matin, je m'accorde, ne serait-ce que 5 minutes, pour ça, et dés que je peux dans la journée aussi.

La première semaine, mes journées m'ont parues déjà plus légères. Je médite à l'aide d'une chaine YouTube Ginko Atelier- Méditations Guidées; qui propose des séances sur différents thèmes et aspects. Je choisi celle qui correspond à mon humeur du jour, la " couleur" que je veux donner à ma journée, les besoins particuliers.
A la fin de la première semaine, je prends plus de recul face aux remarques des autres, je suis toujours un peu touchée, mais j'arrive à distingué mon ressentit profond et la réaction provoquée par l'égo; sans pour autant dompter ce dernier.
Petit à petit, j'arrive à repérer les moments où mon esprit n'est plus dans le présent, mais dans les pensées, et progressivement me recentre.
Les pensées nous projettent dans le passé ( que nous ne pouvons plus changer) et le futur, que nous ne pouvons pas influencer directement), ce qui créé le stress et l'angoisse.
Par exemple , attendre les vacances ,en fait on se sent pas bien dans le présent. Oui on est fatigué, on a envie de partir; mais là à l'instant présent on ne peut rien, si ce n'est éviter de trop cotiser pour reposer son esprit et trouvera ne serait-ce qu'un petit point positif à apprécier.

En faisant cet exercice, j'ai senti que les journées étaient ni trop longues, ni trop courtes; elles sont ce qu'elles sont et en les acceptant telles qu'elles, elles passent mieux.
Après ce n'est que mon ressentit.

A la fin de la deuxième semaine, aprés la lecture du pouvoir de l'instant présent
; je découvre ou plutôt redécouvre ce qu'est l'acceptation. J'avais déjà lu à ce sujet, dans le livre "3 amis en quête de sagesse" devenu ma bible de bienveillance et bien être.
l'acceptation, ce n'est pas arrêter de se battre, ce n'est pas renoncer, si revenir en arrière; c'est accepter ses limites dans tous les domaines. Prendre les choses comme elles sont; pour éviter de lutter sans cesse, contre sa vraie nature, contre des choses dont on peut rien sur le moment, dont l'évolution ne dépend pas de nous. Ainsi se libérer l'esprit, trouvera une paix intérieure qui amène ensuite vers une autre voie qu'on ne voyait pas, tant on se battait à un obstacle.
Ainsi j'ai pu vivre mieux pas mal de situation " imposée" par la vie et m'ouvrir à d'autre choses qui m'apportent autant d'épanouissement.
Au quotidien, c'est accepter que l'autre est un point de vue différent, c'est accepter qu'il pleuve alors qu'on aurait voulu du soleil.
 
Après trois semaines, je pense avoir gagner un peu en sérénité: je m'endors plus facilement, quand j'ai du mal, je fais un scan corporel sur mes sensations; je sens une sorte de libération de moi même, je suis moins dans le contrôle, moins soucieuse du regard d'autrui, un peu moins réactive face aux réfections et aux jugement.
La méditation à ce stade là, m'a apporté un recul sur les choses, je ne suis pas experte loin de la, mais je me sens plus légère.
Certains, ont besoin de sport pour décompresser, moins stresser; chez moi la méditation est mon remède.
J'avoue aussi, qu'une certaine diète digitale, a été aussi bénéfique; je me suis recentrée sur ce dont j'avais besoin et ce que j'aimais : des activités calme m'apportant une paix intérieure: crochet, coloriage, cuisine, lecture "positive", échanges m'ont aidé à retrouver un équilibre et un bien être.
j'attaque donc cette dernière semaine avant les vacances dans cet esprit, et déterminée à poursuivre ce programme. Pendant aout, aussi je poursuivrai.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux