jeudi 31 décembre 2015

Une année slow...

Faire moins mais mieux,
C'est une phrase qui revient souvent dans mes pensées et finalement devenue ma philosophie de vie.
Non pas que je suis devenue fainéante, mais à force de s'essouffler à faire 10 choses à la fois, en fin de compte on fait les choses à moitié, sans profiter du moment. Et à la longue on s'essouffle, on fait moins bien et finalement fuit refaire.

Il ne s'agit pas du coté matériel de ce que l'on fait, mais en fin de compte de notre bien être .
On entend par bien être : plaisir de faire le choses, se poser, la satisfaction de quelque chose d'accomplir.

A un moment de ma vie, je me suis rendue compte que certaines choses m'échappaient, en fin de semaine je sentais une vraie baisse d'énergie, une frustration de ne pas avoir fait ce que je voulais.
Alors j'ai décidé de ralentir, prendre le temps de faire les choses, profiter du moment présent

Je dois dire que la méditation de pleine conscience m'a beaucoup aidé. J'ai commencé la méditation il y a un peu plus d'un an en groupe, je la continue seule.



Début novembre, j'ai pris le taureau par les cornes et entrepris un " programme bien être".
Mais les petits changement sont venus au fur à mesure au fil de l'année.
Nous arrivons à la fin de l'année, il est tant de faire un petit bilan.

  1. Reconnection avec mon moi intérieur :  J'arrive à trouver quelques moments pour méditer, mais c'est pas encore ça, il faut vraiment que je m'accorde ce moment privilégié. Cependant, entre midi et deux, quand je ne suis pas en pause et qu'il n'y a pas beaucoup d'enfants réveillés, je ralentis mon souffle, me connecte à ma respiration, et fixe mon attention sur les enfants qui jouent librement. Je me concentre sur eux. Mine de rien, dans ce moment de pleine conscience, je profite plus du moment, de l'échange avec les enfants. Je profite aussi  de moments seule en salle de pause pour me ressourcer et reprendre mieux le travail.
Résultat:  j'arrive à lâcher prise sur des moments de tension, et me sens moins atteinte par l'ambiance dans ces moments là. Je suis plus dans une écoute active sans jugement, les échanges sont plus agréables. Et je rentre moins en ruminant les soucis de la journée.

Objectif suivant : m'accorder plus de moments de méditation. La semaine dernière le site petit bambou proposait une séance de méditation par jour, j'ai commencé, mais ensuite pas trouvé le temps; je compte bien m'y remettre et continuer grâce au groupe Facebook: méditation individuelle et collective.
Je continue le Qi Dong, qui va  avoir lieu toutes les semaines pendant l'hiver, à chaque fois je me sens comme un bateau qui vient s'amarrer sur le quai, qui vient recharger ses batteries.
J'ai aussi l'impression que mon organisme le ressent. Quand je peux, je refais quelques gestes.

    2. Déconnection du boulot:  malgré le froid, j'arrive à faire un bout de trajet à pied, surtout le matin, le soir quand je sorsts il fait nuit.
Le week end, j'ai décidé de privilégier les contacts avec les amis, laisser " ma porte ouverte" à toute visite. Et j'avoue que j'apprécie plutôt. Ces visites donnent lieu à de beaux échanges, des projets en perspective.
Je privilégie aussi, les rencontres dans le quartier: entre les activités de la roulotte ressourcerie, le jardinage, et la maison de quartier.

Conclusion: je repars chaque lundi, reboostée pour la semaine, pleine d'énergie, de motivation. Et surtout je me sens utile tout en faisant des choses qui me plaisent.

3. Cocooning:  j'ai pu me faire quelque séances à prendre soin de moi, j'aimerai pouvoir en faire plus.
Depuis que j'ai découvert la slow cosmétique, ça fait un peu plus d'un an, je me sens mieux dans ma peau, et je prends un réel plaisir à faire mes cosmétiques simples. Ma peau m'en remercie et me le fait sentir.  Pour ne rien vous cacher; j'ai eu 43 ans en novembre, et quand j'annonce mon âge, ça étonne beaucoup de monde, qui me demande si j'utilise des crèmes. Je réponds, oui et non : des produits naturels, fait main, mais surtout j'écoute et respecte ma peau, tel est le secret de la slow cosmétique!

Niveau santé, j'ai pris le rituel de l'eau citronnée Agen le matin, et j'avoue que j'en ressens régulièrement les bénéfices : je me sens plus légère, moins de fringale dans la journée, plus en forme, une peau plus net. Je ne sais pas si ça joue, mais en tout cas suis passée à travers une grosse grippe sans soucis; elle a durée deux semaines, mais je toussais moins que mecs collègues, le rhume est passé aussi rapidement.
Je me soigne principalement au naturel,  mon porte monnaie me dit aussi merci.
Je n'ai vu mon médecin que pour une mise à jour des vaccins, pour mon stage en maternité à la rentré.



Question lecture, c'est un peu là que ça va moins, je prends pas assez le temps. Cela dit ces derniers temps j'ai commencé la nouvelle encyclique du pape, qui ouvre bien les yeux sur la réalité de l'époque. En contre partie, si on se demande que faire face à l'état des lieux climatique et écologique, voire même sociale, alors il faut aller voir le film Demain, on en ressort plein d'espoir, on se sent moins seule dans cette lutte pour sauver la planète.
Il y a aussi le site On passe à l'acte, qui présente plein d'initiatives solidaires, économique, écologique pour un monde meilleur. Vous en rêvez, certains l'ont fait!

Sinon, j'ai retrouvé un livre acheté, il y a deux ans, intitulé " éloge de la lenteur"; je viens de le commencer, et dés le début l'auteur met l'accent sur le positif de prendre le temps de faire les choses.
Il détaille chaque moment d'une vie : écouter, flâner, rêver, attendre propose sa vision des choses qui n'est pas négligeable.

Bilan, 2015 a été un vrai tournant dans ma vie et m'a fait découvrir et apprendre plein de nouvelles choses, de nouveaux plaisirs, 2016 sera l'année vraiment slow, pour profiter de chaque moment chaque expérience, en tirer le positif, pour mieux avancer. Plein de projets en tète, que vous découvrirez Durant janvier.

Je ne peux terminer cet article, sans mentionner et remercier tout ceux et celles qui ont fait le chemin avec moi, et qui le continuer car il est loin d'être fini!
Une partie se retrouve dans ma page : Les compagnons de route : madame salade et sa saladatout, Laetitia , du corps la maison, l'esprit; les autres nombreux des différents groupes sur lesquels je suis ( ils se retrouveront en lisant l'article); d'autres lors de mes rencontres : fabriqué en utopie, mémé dans ses orties, nana-thuropathe et j'en passe j'ai découvert des t'as de blogs aussi motivant les uns que les autres, des bloggeuses passionnée et passionnantes telle que Natasha d'Echos vert  ou Clémentine La Mandarine !
Un grand merci à tous qui m'avaient soutenue, et accompagnée et avec qui j'espère encore poursuivre ce long et passionnant chemin plein de découvertes.

1 commentaire:

Ajouter votre cailloux