dimanche 22 septembre 2019

La couture en mode licorne bilan

Je voulais vous proposer un article vraiment en adéquation avec la vie en mode licorne.
Beaucoup d'articles exiqyes déjà, sur le thème coudre sans se ruiner. J'ai pris ce qui me correspondait et laisser de coté d'autres idées. Car le/ les Hic, que j'ai rencontré souvent sont: acheter chez A..Z, faire les soldes et d'autres petits détails, qui me semblaient pas franchement licorne ( bon dans la communauté couture tout le monde n'est pas licorne et se fait plaisir).
J'ai constaté aussi que dans certains cas, on se retrouve dans les mêmes configurations que le le shopping fast fashion ( toujours plus, toujours plus vite, tout le monde porte la même chose...) bref rien de très éthique, écologique et pas forcément économique.

Donc, aujourd'hui je vous propose des pistes plus licorne!

Il ya plein de sites , avec des tonnes de conseils coutures ( comme je disais plus haut), mais le meilleure en matière de couture responsable c'est La Bobine! Un petit blog simple :le journal de couture d'une passionnée. Vous y trouverez des conseils, des astuces, des comparatifs de patrons, la revue de presse des magasines couture, avec de temps en temps des liens pour trouver des modèles similaires gratuits: ce qui permet aussi d'avoir un aperçu avant de craquer sur un magasine.
Ce site m'a permis de ne pas céder au sirènes de la consommation : les patrons en vogue, les boutiques tissus à la mode, les derniers accessoires...
Depuis, je compare, je cherche des alternatives.

Rentrons dans le vif du sujet :
 Coté apprentissage : je fais le tour des formations en lignes payantes ( évidemment, je profite des gratuites); je regarde le contenu, recherche dans mes livres, sur YouTube, sur d'autres sites. Je trouve toujours une alternative gratuite, sinon moins chère. Je vous parlais ici, des quelques pistes pour mieux apprendre pour mieux coudre. J'ai récupéré des pdf gratuits sur différents thèmes, et me suis fais une petite base documentaire. Sur Youtubes, je recherches à travers les chaines coutures les thèmes qui m'intéressent. Coté livres, avant l'achat, je cherche à la bibliothèque, je feuillète sur Insuu: plate forme qui permet de consulter en ligne certains livres, puis je le cherche d'occasion.

  1. Je me suis inscrite sur la communauté Threads and Needle ( française), un espace dédié aux passionnée d'aiguilles, il y a une section brocante, je surveille les offres régulièrement ( pour les livres). On y trouve tout ce qui touche aux travaux d'aiguilles. Sinon, je vais sur la section tutoriels , il y a plein d'astuces, ou bien je pose directement ma question.
  2. Sinon, ' c'est même la première option à choisir : faites de votre manuel d'utilisation votre meilleur aillié.

J'aurais pu vous parler aussi de groupes Facebook, mais ce n'est pas l'option que j'ai choisi, ayant déjà pas de groupe je ne voulais pas un de plus (je me suis aussi dit que voire les notifications, seraient une incitation à l'achat, alors qu'en cherchant précisément, moins). Donc si on veut rester licorne et raisonnable le mieux c'est chercher quand on a besoin. De plus la communauté threads and needle, a une section : livres qui propose des articles dédiés aux livres, suivi des commentaires des acheteuses.
ça permet de se faire une idée.

Coté Tissus:  étant loin des boutiques, je ne peux pas aller pour comparer, toucher ( ce que je faisais sur Paris accompagnée d'une amie couturière qui me conseillait). Je me suis posée la question, de savoir s'il vallait mieux me déplacer ( trajet d'une heure et quelques aller, plus AR ticket) ou acheter sur internet. J'en suis venue à la conclusion, que le coup du transport équivallait à un AR sur Nantes dans certains cas, et que dans d'autres si c'est pas urgent, rempli mon panier au fil des besoins( cf methode bisou) et commandes une fois mes besoins remplis ( je dis bien besoin et pas envie ).
ce qui ne m'empèche pas à l'occasion d'un passage sur Nantes, de faire un saut dans une boutique, oit en covoiturage avec une amie, soit avec monsieur.
Un autre point m'est apparu: la question des soldes. Il est vrai que les tissus sont pas donné. Cependant je pense que c'est comme avec les vêtements ( BISOU, encore elle), si je n'ai pas besooin, tanpis je ne profite pas des soldes. Et après tout j'économise pour un tissus qui me plaira plus, même si pas en soldes. Si j'ai besoin, je fais la encore des comparaisons entre divers boutiques.
Et quand j'achète non, soldé, je prends encore mon temps, en lisant le descriptif, les avis , je commande des échantillons quand les tissus me plaisent bien. Je me documente sur les tissus grâce
à petit citron, je vous recommande aussi le ebook, très complet sur les tissus ( et moins cher qu'un livre), franchement il me sert beaucoup et c'est une vraie aide à la couture.



Sinon, si on reprends la méthode BISOU, avec le S de semblable, il y a plusieurs pistes que j'utilise :
- La recup : dans mes vêtements, draps etc;.., en passant à la boite à dons, la ressourcerie ou vestiaire solidaire . J'avais déjà en tête ces idées mais la chaine de sarah Tyau, le blog de Refashionista et celui de refashion Co-op : sont de vraies sources d'inspirations.
- Le troc au sel : il suffit que je mette une annonce et je trouve.
- les bourses de couturières.
- En parler autour de moi...
Pensez à l'occasion, sinon les fins de stick/rouleaux et dernier coupons.
:
Coté Patrons:  La encore, la comparaison est de mise! A force regarder sur pinterest, sur la gallérie de T and N, je m'apperçois que les modèles se ressemblent et surtout que de plus en plus de couturières font les mêmes. On en revient à la même chose qu'avec les vêtements. La bobine a de très bons articles sur le sujet ( qui suscitent un débat), mais en fin de compte plutôt vrais.
A quoi bon, payé 15 € un modèle que vous pouvez trouvez quasi pareil pour moitié moins voire gratuit. C'est pourquoi je ne vous conseillerai ni marques, ni magasine ( idem pour les livres), c'est à chacun de voir ce qui lui plait et lui va. Cependant, il existe des plateformes qui regroupent les patrons de marques, des sites, des magazines , vous pouvez sélectionner le type de vêtements, la difficultés, parfois de prix:

Makerist ( en français)
United Patten ( français)

Même si ça parait plus " fouillis", car tous les patrons sont sur une ou deux planches; les magazines sont une bonne option ( plusieurs patrons dans un magazine), pour un prix entre 3 et 10.

Quand je cherche en gratuit, je m'inspire chez Bettinael, une mine d'or , on y découvre en plus plein de sites et blogs.

Après, je pense que si on craque vraiment sur un modèle indépendant on peut se faire plaisir, soit à ce moment là, soit en attendant les soldes ( d'où l'intérêt d'avoir économiser avant avec du gratuit ou moins cher). On se fait vraiment plaisir pour un modèle qui nous plait et non qui est en vogue.
Sachant qu'en cherchant bien dans les communautés coutures, on peut peut être  l'avoir moins cher.

Le tout est d'être bien dans des vêtements qui nous correspondent.
Comme le dit la Bobine : la première inspiration vient de votre placard, vous y trouvez les vêtement que vous mettez souvent dans les couleurs, textiles et formes qui vous vont.

Cotés Mercerie :
première piste : la récup ! avant de jeter, ou recyclant le tissus d'un vêtements , je récupère les pièces détachées.
Ensuite , je profite des vides greniers, de l'occasion sur le bon coin, eBay, puces de couturières.
Sinon, pour du neuf j'ai découvert mercerie extra : une mercerie en ligne qui propose des produits à prix plus que raisonnables, en réduction selon la quantité. Du coup je fais mon stock chez eux pour un certains temps.
Si vous habitez à Paris , allez directement chez Fil 2000
Petit bonus ( découvert cet été): allez sur la market place de Facebook, regardez la catégorie loisirs, sinon tapez dans le moteur de recherche : lot couture, tissus, fils etc.. il y a des bonne affaires à faires, des gens qui vendent par lot, des déstockages!
Après il m'arrive d'acheter la mercerie en plus d'un tissus sur une boutique, en fonction des frais de port pour rentabiliser, si ils ont des tissus qui me plaisent.

Niveau budget: budgettez plutôt par projets, évaluez si ça vous revient au même prix maxi qu'un vêtement (de la même qualité bien sur), voire même moins cher. Sinon ce n'est pas la peine.

Et surtout, n'oubliez pas la méthode BISOU, elle es encore plus utile ici!





Pour Finir, je parlerai du coté confection:
J'en reviens toujours au bon vieux leitmotiv : moins mais mieux !
j'ai pris le parti de coudre au fil de mes besoins, de prendre le temps de choisir le modèle, de prendre le temps de le coudre.
Je me planifie des étapes, selon les difficultés, le temps qu'elles prennent.
Je me fais même une liste des étapes sur le Bujo.
Quand je me lance, je me concentre donc sur une étape ( la suite viendra en son temps), j'y mets le temps qu'il faut.
Je prends le temps de tester sur des chutes, les points, le montage que sa demande.

Je vous parlais ici, de mon objectif, mieux apprendre pour mieux coudre: j'essaye de ne pas céder aux nouveaux gadget et accessoires, mais plutôt de coudre comme le faisaient nos grand mère ,où selon les techniques de professionnels ( qui eux n'avaient pas tous ces gadgets). Mon but étant de progresser, non pas d'aller vite.

J'essaye d'utiliser mes chutes : pour faire du biais, des encolures et emmanchures, des accessoires , sinon je les gardes pour une amie qui fait du patchwork

En essayant de suivre cette ligne, j'arrive à bien maitriser mon budget couture tout en gardant le plaisir de coudre

Bon, voila, je pense que vous ave tout pour coudre comme une licorne : si je devais résumé en un mot: le principal outil pour cela, c'est le discernement pour bien analyser les propositions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux

Mon engagement associatif

 Si vous suivez depuis le début ce blog, vous avez pu constater que j'essaye de m'impliquer pas mal au niveau associatif. Déja quand...