dimanche 25 août 2019

Mon jardin économe et écologique

L'autre jour, en parcourant le fil de discussion du groupe jardiner pour la biodiversité, je tombe sur un sondage proposé par une personne souhaitant monter une jardinerie.
Au fur à mesure des questions, je m'aperçois que je peux me passer des produits proposé en jardinerie. Depuis un peu plus d'un an que nous sommes là,  j'ai organisé mon jardin de façon naturelle et écologique et du coup  engendre moins de dépenses.

Je n'ai rien inventé, ni révolutionné. Depuis que vous me suivez vous savez que je suis orientée écologie, permaculture, pour travailler en harmonie avec la nature. Je vais donc partager ici mes pistes ( que vous connaissez surement).


  1. Se fournir en plantes, graines, fleurs : 1) A la fin de l'été, au début de l'automne je récolte les graines des fleurs, que je garde soigneusement dans des petits sachets ou boites. Je garde aussi les graines de courges diverse,  les pomme de terre germées, que je replante régulièrement . 2) merci le compost : l'an dernier il nous a permis d'avoir des pommes de terres , des tomates cerises. 3) par le troc au sel, les bourses aux plantes, je récupère des graines, des plants, des boutures. 4) Je tente aussi parfois le bouturage. Du coup, il me reste juste à racheter quelques plants soit en direct chez des producteurs lors de ventes spéciales, soit à la jardinerie du coin .
  2. Nourrir, le sol et les plantes : 1) le compost maison, qu'on bichonne bien . 2) le paillage : vous me connaissez bien maintenant c'est un allié précieux. d'autant plus que je fais avec ce que j'ai sous la main ( tonte du jardin, herbes coupées°), j'ai même lu dans un numéro de terre vivante, qu'o peut pailler avec tout ce qui vient du jardin. en automne, je me sert de des feuilles mortes variées. Depuis que j'ai lu cet article, je récupère les fleurs séchées des arbustes, les feuilles séchées sous les haies. Le paillage est un 3 en 1 : nourrit le sol, le protégé des aléas du climat et garde l'humidité qu'il absorbe ( ce qui réduit la fréquence d'arrosage) 4) les engrais vers : le premier gratuit que j'ai sous la main sans rien faire, c'est le trèfle ( surtout ne le jeter pas c'est une réserve à azote), donc quand je désherbes une parcelle, je mets de coté le trèfle. Ce qui pousse aussi naturellement chez moi c'est la Vesle commune, du coup je déshabille Paul pour habiller Pierre. Sinon, la seule chose que j'achète en Jardinerie c'est de la phacélie ( et encore l'an dernier je l'ai eu par my troc).
  3. faire son terreau : rien de plus simple la recette est ici
  4. Tuteurer : Chez moi, c'est tiges de bambou, qui trainaient dans la cabane de jardin ( on a aussi des bambou devant la maison), sinon n'importe quel  branche de bois solide.
  5. Indiquer : chez moi c'est la solution la plus simple et économique : des morceaux de cageots sur lesquels j'inscrit les plantes.
  6. Protéger: je le fais parfois : des cloches avec des demie bouteilles plastiques, ou sinon pot en verre ( j'en ai plus), la cendre , le marc de café ( anti limace , fourmis, et aussi engrais). Associations de légumes entre eux, ou associations avec des fleurs
  7. Soins des plantes : . des purins de pantes diverses ( dont l'ortie), vigilence et surveillance.
  8. Materiel: Cetres on s'est équipé avec une bases de quelues outils solides, on a compléter avec l'achats d'occasions. 2) bricollage et récup : des pots à semis avec les tubes en cartons de papier toilette ( je garde avant la periode des semis), un semoir.
Je m'inspire beaucoup du forum permaculture, pour trouver des alternatives.
Voila , je pense avoir tout dit, sur mon organisation au jardin, en esperant que ça inspirera les lecteurs. Mon petit gestes colibri pour un monde plus sain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux

Mon engagement associatif

 Si vous suivez depuis le début ce blog, vous avez pu constater que j'essaye de m'impliquer pas mal au niveau associatif. Déja quand...