dimanche 29 juillet 2018

les petites bêtes aussi!


Je vous parlais dans un article précédent, des bénéfices de certaines plantes sauvages au jardin.
Aujourd'hui je vais vous parler de l'intérêt de maintenir un sol vivant, et de faire attention aux petites bêtes.

Comme on l'entend de plus en plus, il est primordial de veiller à la biodiversité des espaces dans la nature. A petite échelle dans votre jardin vous pouvez faire votre part ( tout en ne faisant pas grand chose).

Oui, car plus on travaille le sol, plus on détruits d'écosystème et la vie qui s'y trouve: si vous retourner trop la terre, vous allez enfouir les insectes qui vivent en surfacent et qui vont être étouffés, mais en plus vous allez mettre à la surface ceux qui vivent en profondeur et ne peuvent pas survivre à l'air. En gros tout ce qui permettra la vie de votre sol,  de vos végétaux, et donc provoquera une dégradation naturelle des pantes.

En plus, vous vous serez fatiguer pour rien, puisque tout ces organismes vivant travaillent pour vous.
Et voici comment :

  • Les Éboueurs du sol-> les hannetons : ils décomposent les brindilles, les racines, les bois morts, ils participent à la dégradation des feuilles mortes et autres matières organiques.
  • Les ingénieurs -> les lombrics :plus besoins de retourner la terre sens dessus dessous, les lombrics en creusant leur galeries l'auront déjà ( sans compter sur les racines profondes de certaines plantes), les termites jouent aussi ce rôle très bien.
  • Les "hygiénistes" > les limaces: pour tout jardinier "traditionnels" c'est un fléau. Hors si l'on se penche de plus prés sur leur régime alimentaire, on s'aperçoit qu'elle sont détritivore; elles ne manche que les feuilles flétries des laitues, les légumes abimés laissant de coté les sains. Elles régulent ainsi les maladies, en figurant et détruisant les spores des champignons pathogènes.et favorisent la germination des bons champignons.
  • Fourmis et pucerons : contrairement aux idées reçues , les fourmis et le pucerons sont indépendants l'un n'attire pas d'autres. Certains arbres attirent spécifiquement les fourmis, et leur fournissent du nectar par leur feuilles. Une fois relues, elles vont chassés d'autres proies telles que les chenilles ,larves  etc qui s'attaquent aux fruits. Bref, elles sont prètes pour chasser ceux qui s'attaquent aux fruits.

Ceci n'estb qu'un petit exemplaire des services que nous rendent les insectes, pour plus d'informations je vous recommande cet article.

Le site de la graine Indochine vous explique très bien qu'il n'y pas clairement une séparation entre nuisibles et auxiliaire, que tous font parties d'une chaine.

Pour savoir comment mieux accueillir les insectes au jardin ( bien sur l'autel à insectes: bientôt), mais aussi tout simplement , le site jardiner autrement vous explique en détails le principe. Vous y trouverez aussi des fiches sur les insectes.

C'est pourquoi, avant tout travail du sol: engrais, bécher, biner , pulvérisation; demandez vous si vous n'allez pas perturber la vie qui s'y trouve.
Même la bouillie bordelaise est à utilisée avec précaution. Mieux vaut les préparations à base de plantes.

Dans un des prochains articles, dés que je l'aurais construit, je vous parlerai de l'hôtel à insectes.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux

Mon engagement associatif

 Si vous suivez depuis le début ce blog, vous avez pu constater que j'essaye de m'impliquer pas mal au niveau associatif. Déja quand...