mercredi 13 juillet 2016

Ma philosophie


J’écris cet article suite à la lecture de plusieurs articles sur des blogs expliquant comment mieux écrire , être plus productive, avoir plus de lecteurs etc…

Alors, j’avoue à un moment je me suis posée ces questions. Puis en allant plus loin dans l’investigation sur les sujets ; j’ai compris que cela demandait beaucoup de temps, jusqu’à en devenir dépendante, j’ai même lu que certaines étaient en manque quand elles boguaient pas.

J’ai fini par prendre du recul sur tout ça ! Ayant d’autres loisirs, ne voulant pas me couper du monde, voir moins mes amies ; ça a même susciter une vive discussion en couple !

J’avais un blog sur les loisirs créatifs, je faisais plain de choses : broderie, crochet etc..

Au départ avant de blogger. J’ai voulu partager mes passions. Puis au fur à mesure je créais pour faire des article, un peu comme une échéance. Plus je faisais ainsi, moins je trouvais de plaisir, moins j’étais créative, j’ai fini par me lasser et laisser de coté les loisirs ! Du coup j’écrivais moins, puis plus.

Alors j’ai décidé de le fermer, le blog ne me ressemblait plus trop, et le manque se produisait plus dans les loisirs créatifs et le temps pour en faire, occupé par le blog.

J’ai réapprivoiser mon temps, et décidé d’appliquer la philosophie minimalisme à mon utilisation internet : moins mais mieux. Moins surfer et mieux utiliser internet, moins blogger mais mieux !

Quand j’ai créé ce blog , c’est la philosophie que j’ai décidé de suivre et le nom m’est venu naturellement. Au fil du chemin vert ( expliqué dans les pages) et nourrit au fil du chemin…

Au fil du chemin, les idées me viennent ( ou pas), je les notes sur un brouillon, je les laisse évoluer, venir et parfois s’évanouir et si au bout d'un moment j’ai de quoi écrire, je les mets au propre, en ajoutant des liens croisés, ou en référence à des blogs qui m’inspirent. Parfois je fini par annuler l’article, car je ne suis pas satisfaite , l’article me semble pas assez complet, ou tout simplement je manque de temps. Tanpis… un peu plus tard quelques chose de mieux se présentera !

Parfois, je peux écrire un ou deux articles dans une semaine, parfois un seul parfois aucun, j’attends alors que ça viennent.

Le nombre de lectures, ne me perturbe pas, je préfère avoir moins de lecteurs mais des fidèles qui apprécient mes articles.

Au fil du chemin en parallèle, je découvre, fais des expériences, teste des choses, fais des rencontres échange, tout ça m’apporte beaucoup, que ça soit avec des proches et de nouvelles rencontres, je privilégie ce genre de contacts réels, même si sur le net je croise aussi des gens intéressant avec qui des liens se créés, mais quand c’est possible j’essaye de dépasser la toile. Alors le temps ou je n’écris pas, je l’utilise pour l’enrichir découvrir et apprendre et surtout me ressourcer avec ce qui me fait plaisir et du bien ; pour mieux revenir et écrire.

Pour être bien avec les autres, il faut être bien avec soi même, alors oui je privilégie ce qui me fait du bien, et me réserve des pauses, je me laisse le temps.

Après tout, le minimalisme ( du moins pour moi) et la slow life, c’est prendre le temps, profiter du temps présent, avoir du temps de qualité, l’occuper raisonnablement, savoir appuyer sur Pause.

Voila donc, ma philosophie et comment je conçois l’écriture de ce blog.

Lentement mais surement, ou qui veut voyager loin ménage sa monture !

2 commentaires:

  1. Je viens de lire ton article (les lecteurs non plus ne sont pas toujours rapides, meme si ils sont assidus!) et tes réflexions me font beaucoup de bien. Je réfléchi à créer un bog, et justement, j'ai peur de ce rythme "imposé", de cette cadence que je ne peux et veux pas suivre. Merci de me rappeler que des blogs que japprécie beaucoup ne fonctionnent pas comme cela!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai été prise là dedans au début de l'été donc je comprends bien de quoi tu parles!
    J'étais débordée et pourtant je m'imposais une cadence d'articles.
    J'ai craqué, j'ai tout arrêté pendant plus de 2 mois et ça m'a fait un bien fou, je me sens d'attaque pour la rentrée, l'envie de bloguer est revenue et ça sera à mon rythme!
    On peut vite se faire piéger par les statistiques, plus ils augmentent plus on se sent redevable.

    RépondreSupprimer

Ajouter votre cailloux