samedi 2 avril 2016

Quand minimalisme ryme avec altruisme

Petit à petit l'oiseau fait son nid,
Petit à petit je fais du tri...

Bon, je sais pour bien faire, il faudrait s'y mettre vraiment une journée à fond.
Mais bon, quand on passe ses journée à ranger derrière une vingtaine d'enfants, Ben le week ends ranger c'est plus une priorité!
Mais faut quand même le faire, et moins je rangé mieux je me porte. Je pense qu'il y a plein d'autres choses à faire pour s'épanouir que ranger sa maison.
Certes ça en fait partie, mais bon...

Alors j'ai décidé de m'y mettre petit à petit, disons chaque fois que je fais un peu de rangement; j'éimine des choses de mon quotidien, qui finalement n'ont plus vraiment d'usage quotidien.

Sans épurer totalement ma mon intérieur, j'aimerai d'abord le simplifier pour y voir plus clair, et pas que les chose soient cachées derrières d'autres!

Donc, je tri, et comme je ne veux pas jeter juste comme ça : c'est un peu du gâchis, et ça fait des déchets supplémentaires; alors je donne.

Ainsi j'ai donné une jolie théière ( j'en avais 3, j'ai gardé celle de ma grand mère et une en verre cadeau de saint Valentin) et une tasse qui n'avait plus sa jumelle. Grâce au groupe " adopte un objet" j'ai fait une heureuse. J'avais déjà donné des livres, des cosmétiques, une étagère, un mini blinder, à chaque fois les personnes étaient ravies!
 
 
 
Et puis, j'ai donné Deux calendrier passés et un agenda de 2009 avec de belles photos à une passionnée de collages, rencontrée à l'association de quartier. Elle est repartie avec des idées plein la tête.
 
C'est comme ça, que je conçois mon désencombrement pas autrement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux