dimanche 11 octobre 2015

Tout vient à point à qui sait attendre.




Dans un de mes articles, je vous parlais de notre façon de gérer le compost.
Nous l'apportons régulièrement au jardin partagé, c'est notre petite sortie du week end.
Nous y somme donc aller cet après midi vers 16H30.
Comme à l'accoutumée, nolus arrivons vers le bac à compost.
Devant se trouvait deux personnes, qui nous accueillent avec le sourire.
Nous expliquons que nous venons déposer notre compost comme à l'accoutumée.
Ravi, le monsieur nous explique alors qu'il est retourné, deux fois par an et nous demande notre mail de contact. De fil en aiguille, il nous explique le fonctionnement du jardin.
Puis fini par nous demander si nous serions intéressés pour participer à une parcelle collective, car ils cherchent à renouveler les participations.

Ravis, nous répondons positivement, puis, il nous présente une jeune femme qui se propose pour relancer une parcelle collective.
Nous faisons aussi la connaissance, d'un couple avec des enfants qui participe déjà à une parcelle, le dimanche vers 17H00.
Il nous présente la parcelle ses spécialités, les projets qui y sont liés : bouturage, lasagne etc..

Tout cela nous semble très motivant, nous échangeons autour du thème des plantes.
Nous finissons la conversation avec un projet pour la semaine prochaine: planter des bulbes et je découvre que je peux apporter les bulbes de mes deux pauvres jacinthe qui n'ont pas tenues la route.
Nous repartons avec le bulletin d'adhésion, plus motivés que jamais.
Notre contribution au compost a porter ses fruits, même si nous le faisons au départ dans un soucis écologique pour réduire nos déchets et vue que nous n'avons pas de balcon, donc pas de plantes ( sauf quelques unes d'intérieur), nous l'apportons au jardin!
Bref, encore une petite victoire, un nouveau petit caillou sur mon chemin de Pellerin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux