jeudi 14 mai 2015

La deuxieme vie des vetements...

Je n'ai jamais été une adepte de la mode, du lèche vitrines, des séances de shopping entre filles.
Pourquoi?
- Parce que être un mouton et avoir la tenue que tout le mode a ne faisait pas partie de mes priorités.
- Parce que je pense que pour passer un bon moment avec des copines, je pense qu'il y a d'autres moyens, en faisant les boutiques on peut pas vraiment bavarder et en plus on saigne notre porte monnaie en se laissant tenter. Et puis, passer des. heures à essayer, vêtements sur vêtements ça me tente pas.
Ça ne veut pas dire, que j'ai des vieux vêtements, ou même pas beaucoup. J'ai ce qui me suffit (pas non plus une garde robe minimaliste), et j'ai aussi des vêtements neufs.
J'achète quand j'ai besoin en fait, je sais ce que je veux, je sais ou le trouver, j'ai mes marques et boutiques.
Accumuler les vêtements, fait aussi avoir de la place, et je n'ai pas le dressing adéquat pour avoir une tonne de vêtements ( du style un par jour).
Quand j'achète, j'essaye toujours se faire de la place: un qui rentre , un qui sort.

Mais la ou ça change, c'est que le vêtement qui sort  n'est jamais jeté, il a toujours une deuxième vie qui l'attend: il est donne à une association, revendu et parfois recycle ( ça sera l'objet d'un article).

Ce sort, n'est pas réservé aux vêtements dont je me sépare, certains sont rafistoler, repriser. Par Moi quand c'est dans mes compétences, par maman ou belle man quand ça  me dépasse.
Passionnée de loisirs créatifs, je me suis mise à La couture à 40ans.
Ma mère m'a dit " 'est pas trop tôt"(elle c'est une Fée du logis),moi je dis vaut mieux tard que jamais.
Bref, j'essaye donc de repriser.
Sinon, j'achète de m'occasion, en général les marques que j'aime, des vêtements qui tiendront.
Acheté des vêtement pas chers, qui tiennent tout juste un an c'est pas si économique et finalement nocif pour l'environnement.
L'autre jour, j'ai fait réparer une jolie paire de chaussure acheter Ilya  a plus d'un an. il y avait juste le talon qui était us Une de mes collègues a un fils cordonnier. Eh bien l'autre Collègue m'a dit qu'elle en rachetait á chaque fois.
Une autre fois elle m'a avoué qu'elle achetait pas d'occasion.

Plus j'avance dans cette démarche et plus je me rends Compte que la société nous conditionne. Non, je n'achète  pas que  d'occasion, aussi du neuf mais de qualité qui tient la route.

Ma devise est devenue: avoir de l'argent c'est bien, choisir comment le   dépenser  de façon responsable c'est mieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre cailloux