dimanche 2 février 2020

Une nouvelle corde à mon arc

Je vous disais en décembre, que le fait main me stimule et me donne des ailes

C'est donc naturellement, que je retournée vers le tricot, abandonné dans les balbutiements, il y a qques années.
Vous avez pu découvrir, Eloise du blog et la chaine créer vos vetements" qui a été ma première aide.

Je partage donc aujourd'hui les autres autres sources qui me permettent d'avancer chaque jour un peu plus.


  1. Les Livres

Ma première " bible" c'est un livre qui n'est plus d’actualité, une collection de livrets tricot proposée par les 3 suisses. Il m'a été transmis par belle maman. ce fut mon premier réflexe quand je me suis lancée. J'ai feuillete en détails ces livrets, trés bien expliqués, détaillés, illustrés et complets. Tout y es du montage, j'usqu'aux finitions.


 Comme dit le dicton " c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures"


J'ai aussi le livre " travaux d'auiguilles passion", qui expliques bien aussi les techniques, les points. La partie tricot est très complète ( celui la doit pouvoir se trouver d'occasion en cherchant bien).

Le troisième, j'ai pris le temps de le choisir: Ma garde robe à tricoter. Il regroupe tout: des pas à pas bien illustrés, une liste complète de modèles pour tricoter ses premiers vêtements, une partie coutures, finitions, blocage, des conseils et astuces. Ils complètent bien mes besoins avec les deux autres.

La méthode Bisou, là encore m'aide bien à faire le tri, et identifier mes vrais besoins. Car en faisant le tour de ses besoins, je me rends compte  que  j'ai d'autres solutions sous la main, que d'acheter des livres.

Voici donc mes autres outils:


2. Les Blogs :

 les triconautes":  Les triconautes entait ce n'est pas qu'un blog. Le blog a été le début du commencement! C'est une communauté interactive, qui regroupe : un groupe facebook, un tchat sur discord, une page instagram trés complète et aussi interactive, une chaîne you tube.
Sur le blog, on trouve des tas d'articles autour du tricot trés bien documentés et pércis, des guides pdf sur différents thèmes, de vraies bases documentaires pour progresser.
Sur you tube: des vidéos des points, des techniques, expliqués à l'écrit en dessous de chaque vidéo, avec des liens vers les articles liés. Mais surtout une radio tricot, un RDV hebdomadaire chaque dimanche  en live, où les triconautes peuvent poser leur questions en direct! ça c'est le vrai plus par rapport à d'autres chênes. Une sorte de " les auditeurs ont la parole".
Les sujets naissent des questions, interrogations des triconautes, l’animatrice Jaenelle, est à l'écoute et compose ensuite en fonction des besoins. On co créé ensemble.
 Sur fb, discord , on s'entre aide, on échange nos trucs.
Je tenais à partager cette communauté, car Jaennelle fait un super travail, s'investit énormément, c'était un juste retour des choses que re renvoyer l’ascenseur. 


Ensuite j'aime aussi beaucoup la joueuse de pelotes,: vous trouverez des tas d'informations complètes et précises sur le tricot. Pour compléter, ça va même de pair, je vous conseille la chaine youtube qui va avec. Les deux cumulées,  remplacent à mon avis toute encyclopédies.
Vous y trouverez des vidéos sur les bases pour débuter, les points détaillés, des solutions face à des des difficultés rencontrées, des explications pour certains ouvrages...
  • le plus: vidéos découpée en plusieures parties, vous accédez rapidement au thème qui vous interesse.
  • les micro tutos: une playliste qui reprends chaque techniques en détails.
  • Sur le site vous retrouver des fiches résumés. Il y en a pour tout les niveaux, avec des play listes regroupés par thèmes.


Ce sont les deux vers lesquels je reviens le plus souvent. ensuite, quand une technique, un point, thème m'interpelle je me lance dans des recherches sur internet, et pioche ça et là, une vidéo que j'enregistre dans une play liste tricot, un article de blog, que je mets de coté via Pinterest, dans un tableau tricot, divisés en sous dossier . Assez curieuse de nature quand un sujet m’intéresse, je me limite pas. La curiosité est un élément essentiel, pour avancer dans un domaine, liée à la motivation elle permet d'enrichir nos connaissances et sortir petit à petit de sa zone de confort. 


La patience aussi est mon allié: je prends le temps quand je me lance dans un gros projet ( j'ai pas encore fini mon pull commencé en octobre), je ne cherche pas à tricoter plus vite, en faire plus. Quand je suis confronté à une difficulté, je prends aussi le temps de trouver une solution. si elle vient pas, je mets de coté, je passe à autre chose. J'essaye d'analyser les erreurs et "ratés" pour comprendre d'où ça vient et corriger. Chaque fois c'est un apprentissage. Entre temps je fais soit des petits projets( bonnets, lingettes avec des fins de pelotes...) soit je m'essaye à une nouvelle technique, un nouveau point, je teste des astuces.


Vous allez me dire, c'est bien mais faut du temps. Alors Oui et Non.
Oui, si votre but est de ne faire que ça, d'en faire beaucoup, de se faire des listes de projets; où si ça devient une activité qui rémunère.
Non, si ça reste un moment de détente , un loisirs modéré, qu'on arrive à faire la part des choses. Pour moi c'est quand j'ai l'esprit libre, que j'ai fait ce que j'avais à faire. Si j'ai le temps, l'envie, le moral, la forme, je me lance. Si c'est pas ça, ben tanpis, je passe à autre chose ( lecture, ballade...)
Enfait comme chaque activité loisirs que je fais j'essaye de faire la part des choses, pour ne pas que cette activité prenne tout mon temps, et aussi mon argent ( methode Bisou , la encore). Aprés si c'est une passion, c'est comprehensible, mais souvent on se laisse déborder par sa passion ( ça m'est arrivée au sujet de la broderie, depuis j'ai vraiment ralenti).

J'ai donc adopté un minimum d'organisation, pour gagner du temps et faire de ce moment une vraie pause.
Je vous disais plus haut, quand je fais des recherches j'enregistre le fruit de ses recherche soit en play liste sur youtube, soit dans mon tableau pinterest. Comme ça quand je reviens sur un sujet, je vais directement là où il se trouve.
 Je me suis aussi fait un fichier excel, avec les liens par thémes, pour aller droit au but.
Je filtre aussi beaucoup, par rapport aux multiples blogs et vidéos sur le sujets, et garde la subtentifique moelle, du moins celle qui me semble la plus complète sur le sujet. Comme ça je m'éparpille pas avec trop de blogs.

J'essaye de planifier les pauses sur mon bujo,( ou dans ma tête) comme ça une fois en pause j'en profite vraiment, plutot que d'arréter brusquement et stréssée parceque j'ai pas fait ce que je devais faire.  Aprés manger, et /ou fin d'aprés midi, sinon devant la tv le soir.
Aprés manger c'est plutôt en mode apprentissage, perfectionnent, test si je peux j'avance mon pull. fin d'aprés midi et soirée, tricot relaxe, un ouvrage moins technique, un point répétitif sans grande complication.

J'ai finis aussi par adopter aussi le carnet à Projet ( je mets bien au singulier), celui qui me permet de planifier le gros projet sur lequel je suis. J'ai trouvé des fiches prêtes à imprimer, sur lesquelles je note les détails de mon projet; les calculs, l'échantillon, les remarques. Je le divise en étapes, selon les parties et difficultés, ce qui me permet de mieux voir l'avancée plutôt que par rapport aux nombres de rangs. Je note quand même le nombre de rang pour chaque partie et les mesures. Au versos, je compte les rangs à l'aide d'une grille que j'ai tracé, j'ai tracé et je coche. Ainsi je suis mon projet, quand je le reprends je sais où j'en suis.

J'ai bien essayé les version online, mais entre le temps de se connecter ( pas encore de fibre ici), de remplir, valider... Bref ça me prenait plus de temps sur écran que sur le tricot. 

Surtout je me mets pas la pression ( vous l'avez compris), parfois je termine une étape parfois, je l'avance de quelques rangs supplémentaires. C'est toujours ça de fait.

Voila, c'est ma façon de faire, à chacun de trouver celle qui lui convient. Le tout c'est de trouver son rythme et de garder du plaisir.




.


1 commentaire:

  1. Bonjour, le tricot est une vraie détente. Si on prend le temps de se détendre ! Un truc perso; au cours de ma séance tricot, je prends soin d'analyser ma posture régulièrement. Au besoin je baisse et décontracte mes épaules, je remue ma nuque doucement.
    Car tricot peut devenir crispations.
    Belles heures de tricot à vous

    RépondreSupprimer

Ajouter votre cailloux

En harmonie avec mon cycle

Je le disais déja dans cet article, j'ai poursuivi la routine que je m'etais lancée à ce moment pour les pèriodes rouges, ajusté cer...